Zéro pesticide. Dix communes du Cher s'engagent.

desherber sans herbicide

Le vendredi 29 août, l'association Nature 18 organise la signature officielle de la charte d'engagement "Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages" pour les mairies de Pigny, Vasselay et Saint Georges sur Moulon. La charte engage pour deux ans ces trois communes aux côtés de Nature 18 (Association pour l’étude et la Protection de la Nature et de l’Environnement dans le Cher), et auprès de la Fédération de Défense contre les Organismes Nuisibles Centre (FREDON Centre), pour la partie technique.

Ces trois villages ont souhaité s'engager ensemble dans l'opération "Zéro pesticide" pour mutualiser les moyens (une première dans le Cher et dans la Région Centre). La signature sera suivie par le vernissage de l'exposition "Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages", qui sera visible à la mairie de Saint Georges sur Moulon durant quinze jours, puis partira dans les autres mairies pour quinze jours également. Du 29 août au 12 septembre à Saint-Georges-sur-Moulon, du 12 au 29 septembre à la mairie de Vasselay, du 29 septembre au 13 octobre à la mairie de Pigny.

Depuis le lancement de l'opération "Zéro pesticide dans nos villes et villages", ce sont dix communes du Cher qui se sont engagées. Voici les  sept premières : Neuvy sur Barangeon, Saint Martin d'Auxigny, Saint Amand Montrond, Le Subdray, Cornusse, Saligny le Vif et Morthomiers ; auxquelles il faut maintenant ajouter Pigny, Vasselay et Saint Georges sur Moulon. 

Depuis 2009, l'opération "Objectif zéro pesticide dans nos villes et nos villages" est conduite dans le Cher par l'association Nature 18. Ce programme d'accompagnement est destiné aux communes qui ne veulent plus utiliser de pesticides pour l'entretien de la voirie et des espaces verts. 

Il faut savoir que les pesticides (en majorité des herbicides), utilisés dans une ville ou un village ont un fort impact sur la qualité des eaux. Leur emploi pour l’entretien des espaces verts et des voiries représente une faible part des usages en comparaison avec l’agriculture. Mais leur impact sur la qualité des cours d’eau est important : jusqu’à 40 % de la quantité d’herbicides utilisée en ville sur des surfaces le plus souvent imperméables (donc favorisant le ruissellement), sont lessivées vers les cours d’eau. Sur les vingt-cinq captages d'eau potable abandonnés récemment dans le Cher, seize l’ont été pour des raisons liées à la qualité de l’eau, et douze à cause de la présence de nitrates et de pesticides en trop grande quantité !

Les pesticides ont un impact majeur sur notre environnement. Savez vous que quelques milliardièmes de grammes de pesticides suffisent à éliminer une abeille, quelques milligrammes seulement tuent un oiseau… Et l'on rejette chaque année en France dans notre environnement quatre-vingt mille tonnes de pesticides (la France est le quatrième consommateur mondial de pesticides, après les Etats-Unis, l'Inde et le Brésil, et le premier consommateur européen)! Des pesticides que l'on devrait plutôt appeler poisons, en raison de leur toxicité. Ainsi, les pesticides-poisons contribuent à l'effondrement actuel de la biodiversité : la raréfaction dramatique des chauves-souris, des hirondelles, des grenouilles, des papillons, des abeilles, des bourdons et autres pollinisateurs en est le triste témoignage. Ils détruisent aussi la vie dans les terres agricoles qu'ils appauvrissent de plus en plus, augmentant ainsi l'utilisation d'engrais chimiques (appelés abusivement "intrants").

Nous savons aussi que les pesticides nous rendent malades, nous les humains et nos enfants : ils peuvent créer des cancers, des neuro-dégénérescences, des dépressions immunitaires, ou encore des troubles de la reproduction...

La campagne "Zéro pesticide dans nos villes et villages" est donc un exemple pour tous ceux qui considèrent que la préservation de notre environnement et de notre santé est un devoir moral et une priorité. Souhaitons que de nombreuses communes s'y engagent vite.
C'est aussi un exemple et un moyen pour que le gouvernement de la France et les dirigeants Européens deviennent plus agissants contre l'emploi de ces poisons, baptisés abusivement "phytosanitaires" par le lobby de l'agro-business (mais la langue de bois ne rend pas les poisons inoffensifs !).


> Nature 18. 16 Rue Henri Moissan. 18 000 Bourges. 02 48 70 76 26. Courriel : Contact@nature18.org


Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.