Musée de la poterie. Exposition 2015. "Cent et un pichets de forme et d’usage".

visuel-poterie-2015

Belle affluence cette année encore à l'inauguration de la nouvelle exposition du musée de la poterie de La Borne. Après un moment passé dans la salle du musée pour découvrir la nouvelle collection de pichets de la fin du dix septième siècle au début du vingtième exposée dans les vitrines, les participants se sont dirigés vers la salle des fêtes voisine.

C'est dans cette salle des fêtes, rassemblés autour d'une longue table, que les participants ont écouté la présentation de la nouvelle exposition par Jack Fleury (président de l'Association de sauvegarde du patrimoine potier de La Borne), avant de lever leurs verres de Menetou au succès de cette belle initiative.

Voici le discours de Jack Fleury.

"Pour cette saison 2015, ce n’est pas un conte des mille et une nuits que nous retenons pour thème de notre exposition annuelle, mais l’histoire de cent et un pichets de forme et d’usage. Après avoir longuement conté les "histoires d’eau", il était bien temps d’évoquer le vin de ce terroir vinicole si présent dans notre environnement en mettant à l’honneur le pichet, réceptacle naturel de ce divin breuvage.

Le pichet… Quelle est l’origine de ce mot ? Issu de l’ancien français  pichier, il tire ses racines du picorius  des latins, issu du bikorium des grecs.

MuseePoterie-3avril-2015-7

Il évoque bien sûr le vin, mais également la cervoise, la bière, le cidre, plus rarement l’eau à qui l’on réserve plus souvent la cruche ou la carafe. Il est présent sur toutes les tables et sa vue invite à la convivialité, à la fête entre amis, à condition bien sûr d’user de son contenu avec modération !

L’exposition, dans la vitrine centrale, donne un aperçu des pichets produits à La Borne pendant quatre siècles : de la fin du dix septième siècle aux dernières décennies de la poterie traditionnelle.

Les pichets les plus anciens, datables de 1650 à 1720 sont des pichets de fouilles prêtés par le musée du Berry où ils sont conservés dans les réserves. Ils proviennent de découvertes faites en 1962-1963 lors de démolitions de bâtiments anciens dont la maison du notaire royal, Clairjault, à Bourges. Les assiettes, tasses et pichets trouvés à cette occasion proviennent des ateliers de La Borne. Ces pièces, par leur facture, l’émail et leur ansage sont proches des tessons recueillis lors du creusement du cassonier face au four communal de La Borne.

"Cent et un pichets de forme et d’usage"... du gros ventru qui se cache dans la cave et qui servait à entonner, à ceux de terre parlante … tel celui portant inscription : "Monsieur Roux, Instituteur à Humbligny, Canton d’Henrichemont, fait aux poteries le 30 août 1884", en passant é par ce pichet à surprise, objet de décoration. Qu’allait-il chercher au fond du pichet, ce petit bonhomme remontant à l’échelle ??? … Pas la vérité (elle se cache au fond du puits), peut-être la gaité. Car le bon vin, dit-on,  réjouit le cœur de l’homme. 
Mais aussi en passant par tous ces pichets imagés, représentant des personnages qui viennent faire la révérence sur nos verres… jusqu’au minuscule pichet pour aller acheter quelques sous d’huile chez l’épicier.

Musee-Poterie-JFleury-3avril-2015

L’histoire a surtout retenu cette poterie singulière à La Borne, dite anthropomorphe, dont ces pichets, caricatures de personnages nés du talent d’artistes du passé qui sont l’expression même de l’art populaire. Les Jean-Sébastien, Jean, Marie-Louise, Marie Talbot et autres Cheny nous ont laissé toute une "comédie humaine" du Haut Berry : bourgeois bedonnants,  ecclésiastiques au visage sévère, militaires se poussant du col, bourgeoises endimanchées, humbles paysannes, marquises aux beaux atours….

Toute cette poterie imagée et talentueuse a fait connaître bien au-delà des frontières de l’Hexagone ce village de La Borne, perdu dans les bois.

Aujourd’hui, cette tradition du pichet à tête se perpétue, et les Cyrano  de Bergerac et capitaine Fracasse de Claude Gaget, tout comme les Portos et Aramis de Didier Potelune sont bien de la lignée de leurs célèbres ancêtres".

Jack Fleury a ensuite lancé un appel pour inviter les amis à venir visiter le musée et à adhérer à l'Association de sauvegarde du patrimoine potier. L'association a besoin de ces contributions pour poursuivre son action, et en particulier pour préparer le trentième anniversaire du Musée l’année prochaine.

Puis Jack Fleury a conclu "Pour honorer, comme il se doit, le pichet, je vous invite  à lever vos verres pour faire honneur aux vignes de notre ami Frelat en portant un toast de belle réussite à cette exposition 2015 !".

Jean-Claude Morin (maire d'Henrichemont et tout nouveau vice-président du Conseil départemental) était présent, en compagnie de Gérard Clavier (maire de Morogues), et de Maxime Camuzat (maire de Saint Germain du Puy et ex vice-président du Conseil Général). Jean-Claude Morin a prononcé une brève et souriante allocution pour célébrer le talent des artisans potiers d'autrefois.

On attend maintenant avec intérêt et impatience, le trentième anniversaire du Musée de la poterie traditionnelle en 2016.


> Musée de la poterie.  Jours et heures d'ouverture pour la saison 2015 De Pâques à la Toussaint 15 heures à 19 heures, les week-ends. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires. Entrée :  4 euros, gratuit pour les enfants  de moins de quatorze ans.  
La Borne 18250 Henrichemont. 02 48 26 73 76 - 02 48 26 98 31  Site web : http://www.la-borne.com/museepot/
Courriel : museepot@la-borne.com

> Lire dans gilblog la tribune libre de François Lerat. Le musée du Berry met la céramique de La Borne en réserve. >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.