Maison de la culture de Bourges. Imprévoyance, archéologie et pétition.

indiana-jones-lepeltier

L'annonce de l’arrêt du chantier de la Maison de la Culture pour cause de fouilles a été une mauvaise surprise. On pensait que Serge Lepeltier avait toutes les garanties que de nouveaux travaux archéologiques n'empêcheraient pas le déroulement du projet (on ne devait pas creuser "trop" profond). Du moins c'est ce qu'il annonçait lors de la présentation du projet, le 7 février 2011, et tout le monde y avait cru. 

En effet, depuis 1883 on savait que le site était autrefois un établissement de thermes gallo-romain. D'autres fouilles l'avaient confirmé : en 1936 on découvrait encore les vestiges de bâtiment de l'époque gallo-romaine. En 1983, à l'occasion de travaux à proximité, mise à jour d'autres vestiges de la même époque. En 1990, lors des travaux de fondations d'un centre d'affaires à côté de la Maison de la Culture, on exhumait un autre pan de l'établissement thermal gallo-romain. Et en juillet/août 2012 re-découverte des mêmes thermes gallo-romains. On parle d'un surcoût de cinq, puis de sept millions d'euros ! Après le parking Cujas, après le centre commercial Avaricum, voici les fondations de la Maison de la culture. ...Comment dit-on scoumoune en gallo-romain ?

La décision est tombée : en novembre, de nouvelles fouilles devraient avoir lieu et le chantier de rénovation sera interrompu. Et pour combien d'années ? Qui financera les fouilles (cinq ou sept millions d'euros) ? En cette période d'austérité budgétaire de l'État, y aura-t-il même un financement ? Le ministre de la Culture décidera-t-il une dérogation aux fouilles ? Le public aura-t-il assez de patience ? Verrons nous un jour la ré-ouverture de la MCB ?

Au Conseil municipal de Bourges le 17 septembre, c'est l'union sacrée de la droite et de la gauche pour la reprise rapide du chantier. Toutefois, on apprend que la Maison de la culture n’a pas de fondations, ce sont les gradins du petit théâtre qui “tiennent” la structure, on apprend aussi qu'il devait y avoir une entente sur les fouilles : elles devaient accompagner les travaux sans les retarder. 

Face à la Préfecture et à l’État, les associations de spectateurs et les élus se mobilisent pour que la MCB rouvre au plus vite. Elle est déjà restée trop longtemps fermée, et on ne peut éternellement présenter les spectacles dans les autres salles de Bourges "hors les murs", elles sont trop petites.  La fréquentation du public risque de s'effriter. Les salles de la  Maison de la culture et le cinéma doivent fonctionner afin d'offrir au public les grandes oeuvres du théâtre classique et moderne, la musique, les films et les spectacles de qualité.

MCB-question

> En tous cas, ni la ville ni Serge Lepeltier ne sortent grandis de cette nouvelle péripétie. Et, tout de même, on est en droit de s'interroger : pourquoi le maire de Bourges (qui a été échaudé plusieurs fois dans des cas analogues), s'obstine-t-il à méconnaître l'existence de vestiges historiques dans le sous-sol de Bourges ? Et comment peut-il ignorer la loi 2001-44 du 17 janvier 2001 relative à l'archéologie préventive qui a pour objet de protéger notre patrimoine, et qui fonctionne assez bien ? Ce manque d'anticipation est le plus mystérieux de tous les mystères de l'archéologie ...à moins que, par un étrange détour, la malédiction du pharaon ait décidé de sévir à Bourges ?

> L'association Double-Coeur a pris l'initiative d'une pétition. L'association en appelle à l'État, à la Municipalité, au Département et à la Région, pour qu'ils "participent ensemble activement au développement et au financement de ce projet ambitieux". Double-Coeur "ne peut imaginer que les solutions les plus appropriées ne soient pas prises dans les meilleurs délais et en appelle à la responsabilité de tous. Elle appelle à s’unir pour que le beau projet imaginé par Gabriel Monnet, se poursuive et que la Maison de la Culture de Bourges, la première construite en France continue à être un haut lieu de la décentralisation culturelle".

> Vous trouverez ci-dessous le lien pour prendre connaissance du texte et signer la pétition de l'association Double-Coeur :

http://www.petitions24.net/maison_de_la_culture_de_bourges

> Illustration en haut de la page : Serge Lepeltier contre Indiana Jones ?

> Lire dans gilblog : Maison de la Culture de Bourges. La même, mais toute neuve en 2013.

Et le site web de l'association des amis de la Maison de la culture de Bourges. >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.