Maison de la culture, ça bouge à Bourges. 

Petition-amis-MCB02

L'association des Amis de la maison de la culture de Bourges bouge, et à défaut d'avoir réussi à fait bouger le projet pour le moment, elle a réussi à lancer le débat. Car on parle beaucoup de la MCB dans la ville, et c'est une belle manière d'ouvrir l'année qui vient. En effet, y a-t-il un spectacle plus réjouissant que celui des citoyens qui se mêlent de leurs affaires ?

Comme chaque jour apporte sa nouvelle, gilblog ne peut pas être présent partout, mais voici de quoi être au courant de l'essentiel, j'espère.

> Allez, on commence par la lettre du 5 décembre envoyée au maire de Bourges (extrait). Le 5 décembre à l’issue de la réunion publique du 3, l'association se fait l’écho de la demande unanimement partagée de "surseoir au choix annoncé pour le 19 décembre des quatre équipes d’architectes chargées d’élaborer un projet d’une nouvelle MCB.

"Vous avez annoncé lors du conseil municipal du 29 novembre que le préfet de région ne communiquerait pas avant février 2014 sa décision quant à d’éventuelles fouilles préventives sur le site choisi." 

Le 18 décembre prochain, selon l’information donnée à la presse, le choix des quatre équipes d’architectes sera arrêté, ce qui de facto, entraînera leur indemnisation. 

"Vous avez déclaré, par ailleurs, dans un entretien accordé au Berry Républicain le 26 octobre dernier : "nous ne lancerons pas le projet avant d’avoir calé le financement".

"Pour ces raisons, et sans parler des nombreuses inconnues qui inquiètent la population, nous vous prions instamment d’accorder la plus grande attention à notre démarche".

> Et on continue par le courrier du 14 décembre adressé au premier ministre Jean-Marc Ayrault (texte intégral).

Objet : projet de réhabilitation ou de reconstruction de la Maison de la Culture de Bourges

Monsieur le Premier  Ministre,

La Maison de la Culture de Bourges, créée dans les années 1960, est le symbole national fort d’une volonté politique qui, selon le vœu exprimé en son temps par André Malraux, est de rendre accessible les œuvres capitales de l’humanité au plus grand nombre. 

Aujourd’hui cette maison, située en un lieu de visibilité et d’accès exceptionnels pour l’animation de la ville, est réduite à l’état de ruine, suite à la décision de monsieur le maire de Bourges, Serge Lepeltier, de renoncer à sa réhabilitation et préférer la construction d’un nouveau bâtiment excentré et d’un coût élevé, eu égard aux incertitudes des financements qu’il a évoqués. 

L’association "Les amis de la Maison de la Culture de Bourges", très inquiète de l’évolution de ce dossier, se fait le relais de nombreux citoyens de Bourges et du Cher pour vous alerter sur la situation actuelle. Nous avons lancé avec succès une pétition pour demander au maire de Bourges, de surseoir au choix de quatre équipes d’architectes le 18 décembre prochain, tant que l’incertitude sur d’éventuelles fouilles ne sera pas levée et que le financement de ce projet ne sera pas assuré. 

Nous demandons aujourd’hui au ministre de la Culture et de la Communication, sous votre arbitrage, de définir à quelle hauteur se fera l’engagement financier de l’État et de diligenter une étude approfondie sur les différents choix possibles pour mener à bien la reconstruction de la Maison de la Culture de Bourges. 
Je vous remercie à l’avance, Monsieur le Premier Ministre, pour l’attention que vous porterez à notre demande. 
Veuillez agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de notre très haute considération.

> L'association a adressé le même jour, une lettre analogue à Aurélie Filipetti, ministre de la Culture.

> Mardi 17 décembre à la mairie de Bourges (photo), une délégation du Conseil d'administration des Amis de la MCB, des adhérents et des sympathisants, demande à rencontrer Serge Lepeltier pour lui  remettre les mille neuf cents signatures collectées dans le cadre de la pétition lancée le 6 décembre après le débat salle du Duc Jean (mille cinq cents vingt signatures sur Internet et trois cent quatre vingt sur papier). Les Amis de la MCB voulaient demander au maire de faire preuve de sagesse et de surseoir à la désignation (le 18 décembre) des quatre équipes d’architectes qui feront le concours pour le projet du nouveau bâtiment de la Maison de la culture. Et cela tant que la décision de fouilles préventives ne sera pas prise par le préfet de région. Serge Lepeltier absent était représenté par Monsieur Bergey, chargé de mission auprès de son cabinet.

> Dans son excellent blog "Bourges Bazar", Alain Fourgeot cite et commente un échange de lettres entre Georges Buisson et Alain Meilland, dont les avis divergent sur la future MCB. Je retiens cet extrait de la réponse d'Alain Meilland à Georges Buisson, dans laquelle il écrit : "Je pense qu'un projet artistique le plus ambitieux, le plus original, le plus ouvert vers les autres, ne réussira pas si on laisse de côté une partie de la population orpheline par la mise en friche du bâtiment historique ; qu'un projet architectural, s'il est construit près des ruines de l'immeuble Malraux, fut-il d'une grande signature, ne trouvera pas sa place dans le paysage urbain sans l'assentiment d'une partie de la population; qu'aucune Maison ne pourra se prétendre du XXIème siècle si, derrière une façade de briques, elle ne garde du XXème siècle que la trace des roues des bulldozers protégée par une porte d'acier et condamnée à rester blindée pour l'éternité. Il est temps de reprendre le dialogue, il est temps de faire, les uns vers les autres, le pas de la médiation, il est temps de se comporter, comme le proposait Albert Camus, en réparateurs et si possible en justes."

> Le jour de la délégation des Amis de la Maison de la Culture à la mairie, Le Berry Républicain, toujours à la remorque des notables, choisit d'envoyer un journaliste et un photographe auprès d'Irène Félix en la faisant poser devant la façade de l'ancienne MCB. Le Berry feint d'ignorer que c'est l'association les Amis de la MCB qui anime le débat depuis plusieurs mois, et qu'Irène Félix vient seulement de prendre le même train (ce qui ne retire rien à son mérite, bien entendu). Enfin, dans ce quart de page un peu fayot, un tout petit pavé cite tout de même les Amis de la MCB. On comprend mal ce parti pris, à moins que Le Berry ayant lu dans sa boule de cristal, joue déjà la carte de la (peut-être) future maire ? En tous cas, cette forme de mépris pour une association locale à l'action méritante, ne redore pas le blason du quotidien en perte de vitesse. Peut-être que ceci explique cela.


> Compte rendu de la délégation des Amis de la MCB à la mairie sur le site de l'association. >>> Lien.

Bourges Bazar. L'excellent (je l'ai déjà dit ?) site berruyer d'Alain Fourgeot, pour suivre le dossier de la MCB et bien d'autres  événements.  >>> Lien.

> Lire dans gilblog :

La MCB est en danger.  >>> Lien.

Christian Gimonet, la nouvelle maison de la culture dans la ville.  >>> Lien.

La MCB verra-t-elle le jour ?   >>> Lien.

MCB, vous avez dit instrumentalisation ?  >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.