Les branquignols du TGV/POCL. 

Précédent
1-Branquignols-du-Pocl

Dans quelle opération de branquignols avec le TGV/POCL, certains élus voulaient-ils engager la région et le département ? Avec le Sénateur Rémy Pointereau, (président de l’Association TGVGCA) et Michel Autissier, les opérations de communication et les réunions se multipliaient, les promesses d’avenir radieux aussi…. Le Berry Républicain (du groupe La Montagne) sonnait la charge. Les opposants essayaient de faire entendre la voix du bon sens, mais en vain : ils n’avaient pas droit à la parole. Mais le TGV Paris-Orléans-Bourges-Clermont-Lyon qui devait apporter la manne de la prospérité et une ferlampée d’emplois dans le Cher, n’était qu’un leurre, un miroir aux alouettes, un projet irréaliste qui ne s’appuyait sur aucune étude comparative sérieuse. 

Puis, un jour de février 2018, plof, on apprenait que le projet étant jugé trop coûteux par le gouvernement, la SNCF l’abandonnait.   
Un an plus tard, voila que l’actualité apporte une nouvelle et cruelle confirmation de l’inefficacité de ce projet mirifique ! Le 11 février, la SNCF annonce qu’elle réduit ou supprime les dessertes des “petites” villes où s’arrêtait le TGV. Motif : pas assez rentables.

En France, le train à grande vitesse dessert 230 gares, mais selon la SNCF, plus de deux tiers des lignes ne sont pas rentables. Certaines lignes sont déficitaires affirme la SNCF qui assure que le TGV continuera de desservir toutes les villes, mais que les fréquences pourraient diminuer. La société tente de réduire son offre TGV de 2% par an.
Par exemple, sur la ligne Paris-Chambéry-Annecy, 2 TGV quotidiens sur 7 viennent d’être supprimés, ils sont remplacés par des rames à deux étages avec une plus grande capacité d’accueil. 
Dans le Nord et le Pas-de-Calais, huit villes sont concernées : Boulogne-sur-Mer, Calais, Dunkerque, Hazebrouck, Béthune, Lens, Valenciennes et Douai. Des TGV risquent de disparaître, car la SNCF veut réduire le nombre de dessertes. Et, comme on s’en doute, les élus se mobilisent pour maintenir ces lignes TGV pour leur ville. 

Donc, on risquait de voir la gare TGV de Bourges fermée peu après son inauguration (si elle avait été choisie pour un arrêt… !), et les pro-POCL réduits au rôle de pleureuses. En résumé, c’est une nouvelle démonstration que le TGV ne fait pas de miracles et que ceux qui combattaient le projet POCL défendaient l’intérêt général. 

Et il y a plus grave, rappelait l’association “Non au POCL” l’an dernier : le combat mené par les promoteurs du POCL a fait perdre dix ans aux départements du centre ! Si, au lieu de se battre pour ce grand projet hypothétique, ils avaient agi pour la modernisation des lignes existantes, Bourges et Vierzon, ainsi que Montluçon et Nevers auraient pu être reliées dès 2020 à Paris par des trains fiables, confortables et rapides (moins de 90 minutes pour Paris à Bourges), comme le demande la Fédération des usagers de la SNCF. 

Bref, comme pour le nouvel aéroport de Notre Dame des Landes (un projet de l’entreprise Vinci soutenu par des élus gagnés à sa cause), ou le TGV Lyon-Turin (et son tunnel impossible à creuser) sur le point d’être abandonné parcequ’il ne sera jamais rentable, les notables du Cher avaient avalé tout cru le TGV/POCL un dossier mijoté par les industriels du rail et du BTP. Encore un de ces projets fabuleux, glouton gargantuesque d’argent public.

Conclusion, nos notables branquignols étaient à côté de la plaque ! Mauvais pour l’image, ça ; car des élections approchent…… D’ici là, espérons qu’ils ne commettront pas d’autres bourdes. 


> Voir la page de France TV Info. >>> Lien. 
Lire aussi : Lyon-Turin, la fin d’un mythe. AgoraVox. >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.