En terre ton slip ! Ou enterre ton slip ?

slip-parcelle-eric1-Enterre ton slip-reiser

A l’instar des agriculteurs de la Marne, des agriculteurs du Cher veulent également être les fers de lances de l’opération “Enterre ton slip*”, destinée à s’assurer de la bonne qualité des sols, ….à défaut de la bonne santé de la sphère urogénitale du porteur ou de la porteuse. 

Ce concours s’adresse plus particulièrement aux exploitants agricoles, mais aussi aux particuliers désireux d’évaluer la qualité biologique de leurs sols. Les slips devront être enterrés entre le 27 mai et le 4 juin et leur exhumation devra s’effectuer entre le 12 et le 18 août devant un collège d’huissiers, afin d’évaluer les résultats. 

Dans notre département, l’opération devait être pilotée par le couple Lydia et Claude Bourguignon experts des sols, mais c’était sans compter sur leur agenda chargé ; ils ont donc décliné l’offre et c’est un élu du peuple en qualité de député qui s’est mis en marche et a pris le relais pour conduire l’opération. 

Déjà spécialiste des questions agricoles, monsieur Cormier-Bouligeon (député LREM du Cher) a déjà recruté de nombreux volontaires bien décidés à faire causer leurs sols. La tâche s'avérant ardue, il a obtenu l’accord du sénateur Rémy Pointereau, lui-même agriculteur, pour le seconder pour la partie logistique. Car il est important que tout le processus soit mené de mains de Maîtres afin qu’il n’y ait aucune contestation sur l’interprétation des résultats. Il en va de l’avenir ou du déclin de l’agriculture française, et en l’occurrence, il faut être crédible et ne pas se faire déborder ou mener en bateau, aussi petit soit-il ! Mais là, les autorités, séduites par la qualité des impétrants ont la conviction que les résultats obtenus permettront d’obtenir une cartographie précise de l’état des sols dans le Cher, qui deviendra sans aucun doute le référent en la matière.

test du slip draguignan-00 00 47 20-3877850

D’ores et déjà, la cérémonie de lancement de l’opération a été fixée au dimanche 26 mai à Lazenay, sur la propriété du Sénateur maire Rémy Pointereau, après la messe de onze heures servie par son Eminence Monseigneur Jérôme Beau. Là, le sénateur et le député enterreront solennellement, et en présence des huissiers, leurs slips blancs, en pur coton bio certifié “Ecocert”. Le prochain rendez-vous est fixé, au 18 août, jour de l’exhumation et de l’examen approfondi des effets.

Pourquoi, me direz-vous, tant de rigueur et de sérieux sont-ils requis pour lancer ce protocole ? Eh bien, l’enquête approfondie que j’ai menée me permet d’affirmer, au regard de ce qu’il s’est passé dans d’autres départements, que les résultats obtenus étaient pour le moins erronés et conduisaient à des interprétations non seulement stupides mais fallacieuses et contre- productives. Pas moins.

En effet, la plupart des candidats, faute de chef d’orchestre sérieux, n’ont pas bien lu les consignes et ont fait n’importe quoi.
Exemple, cette éleveuse de chèvres, et néanmoins femme jusqu’au plus profond de ses entrailles, qui en lieu et place de son slip ou de sa culotte enterra son string, dont les bactéries du sol et quelques vers de terre ne firent bien évidemment qu’une bouchée ! A l’exhumation, on ne retrouva qu’une toute petite broche métallique qui décorait le cache pubis et il en fut conclu que le terrain était de qualité exceptionnelle, ce qui est archi faux, bien évidemment ! 

culottes-agriculture

Et puis il y eut cet autre cas, celui d’un agriculteur âgé, “aficionado” de la chimie, glyphosaté jusqu’à la moëlle, qui enterra son slip dont la patine ne laissait aucun doute sur sa fraîcheur… Résultat, la végétation des alentours jaunit, disparut, et ne repoussa jamais. Le sol fut déclaré inapte à la récolte, ce qui ne fut pas du goût de la chambre d’agriculture qui en la personne de son président E. Gagnepaderonds réagit vertement au travers d’un communiqué aux allures de charge des lanciers du Bengale ! 

Tout ceci sans compter ceux qui enterrèrent tout autre chose que du coton. On ne compta plus les slips en matières de synthèse qui, bien évidemment, ne se dégradent pas. On retrouva même des effets coquins en latex rouge et noir, sans doute enterrés par des repentis des pratiques sado-maso (“SM” pour les connaisseurs). 

Comme quoi, la nature humaine soustrait bien souvent à notre regard certains volets cachés de ses pratiques aussi occultes que secrètes, voire mystérieuses et ésotériques. Voilà pourquoi notre département se veut exemplaire !

“Ne doutons pas que sous la houlette de nos dignes représentants officiels, la population berrichonne saura être à la hauteur des espérances que l’on met en elle” a déclaré la nouvelle préfète, Marguerite Deschamps.

Avant de mettre sous presse, nous recevons à l’instant de L’Agence “France Presse”, l’information suivante qu’il s’agira bien sûr de vérifier : Il paraîtrait que Pascal Blanc souhaite urbaniser l’opération afin de démontrer que si l’on évalue les sols de l’agriculture, il serait pertinent d’évaluer les sols autour de la culture… le prolongement de l’opération initiale pourrait donc se faire autour du chantier de la nouvelle MCB2 (maison de la culture  de Bourges) afin de pouvoir affirmer que les pentes détruites de Séraucourt ont toujours une terre biologiquement de qualité.


> Alain Broglio, envoyé spécial de Gilblog. Expert auprès du “LAMS” ( Labo Analyses Microbiologiques des Sols)/ Grand reporter à la France agricole.

> Pour en savoir plus en video, suivez ce lien https://www.weo.fr/video/enterrer-son-slip-pour-mesurer-la-fertilite-du-sol/

 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.